Comment choisir une banque en ligne ?

Coûts réduits, simplicité, interactivité… les raisons d’être courtisé par les banques en ligne ne manquent pas. À condition bien sûr de faire le bon choix et de se poser quelques questions avant de signer !

À qui s’adresser ?

Les établissements bancaires en ligne dignes de cette nom se comptent sur les doigts d’une main : Boursorama Banque, ING Direct, Fortuneo Banque, et Monabanq . Leur idéal virtuel, qui repose sur l’absence de guichets, est leur raison d’être. Il leur offre la possibilité d’ de tirer leurs prix en direction de un bas. Elles se distinguent en cela des établissements bancaires directes d’assureurs (Axa, Allianz , Groupama ) qui , quoique moins chères que les réseaux conventionnels , sont en premier lieu des antennes de distribution des sociétés . Et des eLCL et autres Bnpparibas. Net, qui, à quelques exceptions près (virements, prélèvements, frais de courtage), dupliquent les prix du réseau. Quant à BforBank ou Cortal Consors, leur donne se limite aux produits d’épargne.

Inutile de penser à la banque directe si vous n’êtes pas familier d’Internet puisque, par définition, tout est réalisé pour être fait en ligne ! Ouverture de compte, transactions, actualisation, tout se fait via l’écran. Certes, ça a un grand nombre d’intérêts. Il suffit d’allumer son poste informatique à tout moment du jour ou de la nuit pour vérifier ses comptes, enclencher un virement, ordonner un arbitrage, etc. Mais ça impose d’avoir acquis suffisamment d’assurance et d’autonomie dans cette modèle de démarche. En outre, éviter d’être un commerçant appelé à faire fréquemment des dépôts d’espèces, passez votre chemin : les établissements bancaires en ligne ne peuvent répondre à cette demande !

L’argument prix est-il fondé ?

Oui. Et l’obligation qu’ont dorénavant les banques de rendre publique la liste de dix prix standard le prouve. Cartes bancaires gratuites, retraits illimités sans frais dans tous les distributeurs, frais d’opposition réduits à néant, découverts autorisés à taux préférentiels…Sur la plupart des articles courants, les banques en ligne creusent l’écart. Même chose pour les opérations portant sur la détention d’un compte titres : absence de droits de garde dans nombre de cas, frais de courtage limités, Opcvm à frais réduits. Autre atout, exception réaliser de Monabanq et son compte « tout en un » à 6 euros par mois, les banques en ligne ne proposent pas de « packages ». Attention toutefois, la gratuité de certains prestations peuvent potentiellement être soumise à circonstances : valeur mini sur le compte (750 euros chez ING Direct), mini de revenus mensuels ou d’épargne maison ( Boursorama , Fortuneo ) pour bénéficier d’une carte financier à 0 € , etc . À regarder de près, donc, avant de s’engager.

Filiales d’importants groupes boursiers (Société générale pour Boursorama, Crédit mutuel pour Fortuneo et Monabanq , groupe néerlandais ING pour ING Direct ) , les banques en ligne révèlent les mêmes garanties que leur maison mère . En revanche, leur condition d’être, l’interactivité, est aussi leur talon d’Achille. Malgré l’ensemble des précautions qu’elles peuvent plonger en avant, elles ne sont pas à l’abri d’une panne technique. Voire, pire, d’un piratage informatique.